Conseils pour bien entretenir ses bambous par Monsieur Vastrade, expert et auteur d’un livre

Monsieur Vastrade, auteur du livre Le Bambou, ça rend fou !? Guide pratique pour une utilisation raisonnée aux Éditions Edisalm et expert en bambous depuis une quinzaine d’années, nous dispense ses conseils avisés pour entretenir au mieux ses bambous. Même si ceux-ci sont peu vulnérables aux maladies et attaques de parasites sous nos climats, nos bambous ont tout de même besoin d’être un minimum choyés. Gros plan sur les bons réflexes à adopter pour des graminées en bonne santé toute l’année.

Consignes pour l’entretien de bambous plantés en pleine terre dans le jardin

Les bambous à planter au jardin sont des plantes très vivantes qui ont tendance à créer des amas et massifs très fouillis si on les prive d’entretien. Voici chronologiquement les recommandations à suivre pour y mettre de l’ordre et faire en sorte que vos bambous s’épanouissent durant des décennies :

  • Au début du printemps : c’est la période pendant laquelle les nouvelles pousses de bambou apparaissent. Elles sont d’une extrême fragilité alors évitez de piétiner votre massif à cette époque sous peine de les endommager. Monsieur Vastrade déconseille également de couper les cannes qui semblent mortes à la sortie de l’hiver car bien souvent, l’air ne fait pas la chanson ! En dépit des apparences, ces chaumes sont encore bien vivants et possèdent une grande capacité de refeuillage. Le mois d’avril est également le moment idéal pour commencer à arroser les jeunes plantations. Irriguez-les 1 à 2 fois/semaine jusqu’à la fin du printemps. Enfin, avril s’avère particulièrement recommandé pour réduire ou diviser un bambou fargesia en Belgique qui se serait trop étoffé au cours de l’année ;
  • Dès la fin du printemps : c’est la période propice pour commencer à nourrir vos haies de bambous en pleine terre. Alimentez-les à l’aide d’engrais organique pour gazon à épandre 3 fois sur l’année, entre les mois d’avril et octobre ;
  • À la fin de l’été : le mois d’août est le moment idéal pour accorder un entretien approfondi à vos bambous. Ôtez les cannes mortes de votre massif. Comment les reconnaître ? Celles-ci  sont faciles à identifier puisqu’elles ont troqué leur teinte d’origine contre un habit gris et sont exemptes de feuilles vertes. Une fois cette opération terminée, attachez vos bambous pour éviter à votre massif qu’il ne se disperse. Deux possibilités s’offrent à vous : liez vos bambous à l’aide d’un fil à 1m50 du sol, ou plantez des tuteurs dans le sol et de traverse pour que les bambous s’y appuient. Pour les bambous traçants, passez sous contrôle le pourtour de la barrière anti-rhizomes car ceux-ci peuvent la franchir. Taillez les rhizomes ayant contourné l’obstacle à l’aide d’un sécateur ;
  • En hiver : c’est la période de dormance des bambous. N’y touchez donc pas pendant la saison hivernale (ni arrosage ni engraisage).

Dernière préconisation d’ordre général : lorsque les bambous perdent leurs feuilles et que celles-ci jonchent le sol, laissez-les là où elles sont ! Le paillage est un excellent auto-fertilisant.

Recommandations à suivre pour entretenir les bambous en bacs, pots et jardinières

Contrairement aux bambous en pleine terre qui ne nécessitent aucun arrosage à l’exception des jeunes plantations, les bambous en bac, pot et jardinière pour terrasse ont besoin d’être arrosés régulièrement, de mars à novembre. Inondez la surface du bac à raison de deux fois/semaine. La régularité est d’une extrême importance pour éviter que le bambou ne meure : un programmateur goutte à goutte qui délivre de l’eau 2 x 10 min/24 heures est la solution idéale. N’omettez toutefois pas d’enlever le programmateur l’hiver venu et d’arroser manuellement votre pot 1 fois/mois durant cette saison.

Avoir la main verte avec les bambous passe avant tout par une observation perspicace du végétal. Ainsi, si les feuilles du bambou s’enroulent sur elles-mêmes, c’est un signe avant-coureur que votre graminée a soif ! Si, en hiver, le substrat est humide et que les feuilles de votre bambou s’enroulent malgré tout sur elles-mêmes, c’est que le sol est pris dans la glace et que votre bambou meurt de soif. Le cas échéant, l’astuce est de l’arroser avec de l’eau chaude.

L’engraisage des bambous en jardinière est d’une importance particulière : veillez à épandre de l’engrais organique 4 fois/an, d’avril à octobre, en préférant la version en micro-granulés, pour une meilleure pénétration dans le substrat.

L’attrait visuel étant primordial pour les bambous en bacs, sculptez la partie aérienne de vos graminées toute l’année, en ayant soin de ne pas ôter les cannes mortes trop vite. À l’instar des bambous en pleine terre, n’enlevez pas les feuilles de bambou tombées dans le pot car le paillage est bienfaisant.

Soigner ses cannes de bambou utilisées comme matériaux de construction en intérieur ou extérieur

Pour les palissades et cloisons en bambou, et toutes autres structures intérieures ou extérieures construites en bambou, l’entretien est relativement simple. À l’aide d’une loque, appliquez de l’huile de lin sur la canne de bambou une à deux fois/an (avant et après l’hiver). Si de la mousse prolifère sur votre chaume en bambou et qu’il verdit, nettoyez-le avec un mélange d’eau (90 %) et de javel (10 %) avant d’étendre l’huile de lin.

Besoin de renseignements complémentaires sur l’utilisation domestique des bambous et leur entretien ?

Contactez la pépinière-bambouseraie Jardin & Bambou en Région bruxelloise ! Monsieur et Madame Vastrade se feront un plaisir de donner suite à vos requêtes dans les plus brefs délais.

Dernière actualité

Conseils pour bien entretenir ses bambous par Monsieur Vastrade, expert et auteur d’un livre

Découvrez tous les conseils d’expert de Monsieur Vastrade pour entretenir ses bambous en pleine terre, bambous en bac et cannes de bambou utilisées comme matériau de construction.

 
Contactez-nous
Contactez-nous
Contactez-nous